ANANTA


Version électroacoustique avant remix, 9’15

Ananta est un nâga, un serpent géant qui appartient à la mythologie hindouiste. De naissance royale, il offre son dos à Vishnou comme un lit sur lequel le dieu se repose lorsque la fin d’un monde s’est opéré et qu’un nouveau va débuter.

Dans cette œuvre j’imagine la circulation d’Ananta, juste avant qu’il n’aille à la rencontre de Vishnou pour lui proposer son soutien. L’articulation du long corps du nâga, traversant différents milieux : entre l’aqueux, le terreux et l’éther.

C’est la matière eau qui a guidé la matière son. Je suis partie du collectage de gouttes d’eau que j’ai effectué dans la Caverne du Dragon sur le Chemin des Dames, dans l’Aisne, lieu de combats de la Première Guerre Mondiale. Je me suis laissée porter par ce que ces gouttes racontaient comme possible écho d’une étape de l’histoire humaine où ce type d’état transitoire entre destruction et création a existé.

LOTUS


Prémix stéréo, 18’01

Lotus est une pièce qui s’inscrit dans la continuité du travail basé sur le mythe d’Ananta. Les matières sonores suivent la mesure du battement d’un inter-espace en extension. La fleur de lotus, fixe et flottante, pousse au cœur d’un état du monde non-formé. De son évolution jaillit l’incarnation divine qui permet la formation d’un nouveau cycle de vie.

L’élément eau est le dénominateur commun au lotus et aux nâgas lorsque le monde est à nouveau formé. Cet élément est le point de départ essentiel à la composition Lotus, tout comme dans Ananta en 2017.

Le lotus et les nâgas se retrouvent autour de la figure de Bouddha et plusieurs mantras sont dédiées au lotus sacré dans différentes branches du bouddhisme. En mai 2019 j’ai enregistré deux d’entre eux. Des éléments sonores issus de ces enregistrements apparaissent et disparaissent dans cette pièce, comme déposés sur une roue qui tourne sans fin. Elle n’a jamais commencé sa course et existe avant l’heure de son commencement.

Violoncelle : Ana Carla Maza
Percussions : Alexandre Yterce
Chant lyrique : Anne-Lise Polchlopek
Chant 1 mantras : Florian Westphal